La reine de l'Himalaya

La région de Darjeeling

Le nom de Darjeeling est dérivé de « dorjeling », qui a pour origine « ling », un lieu qui fut béni par l'éclair – « dorje »- du Dieu Indra.
Mark Twain disait à propos de Darjeeling : « The one land that all men desire to see, and having seen once by even a glimpse would not give that glimpse for the shows of the rest of the world combined. »
La région de Darjeeling (ou Darjiling) est située au nord-est de l'Inde, entre le Bhoutan et le Népal, aux pieds de l'Himalaya. La capitale du district porte le même nom. Darjeeling fait partie de l'Etat Indien du Bengale Occidental.

Thés populaires de Darjeeling

Les jardins de thé de Darjeeling

Le climat particulier du Darjeeling attira les Anglais du royaume de Sikkim au 19ème siècle. La région, partiellement louée, fut conquise et viabilisée, loin de la chaleur et de la mousson de Calcutta. Le climat exceptionnel, les versants abrupts et l'altitude donnent aux feuilles de thé un arôme particulier. Le thé est cultivé à des fins commerciales depuis 1856.
Seuls les thés récoltés dans la région de Darjeeling au Nord-Est de l’Inde sont autorisés à en porter le nom. 87 jardins de thé sont situés sur ce territoire de 17.500 hectares. Ils produisent annuellement environ 10.000 tonnes du thé le plus prisé du monde. Nous appelons « thé grand jardin » (Single Estate Teas) les thés en provenance d’une des plantations, les autres thés sont des mélanges (blends) de différents jardins de Darjeeling.

 
Vivre à Darjeeling

Données & faits

 
1,6 millions d'habitants vivent dans le district d'une superficie de 3.000 km2, comparable à la vallée D'Aoste en Italie, qui elle par contre ne compte que 123.000 habitants. La plupart des habitants du Darjeeling sont arrivés au cours du siècle dernier. C'est pourquoi, à part l'anglais et le bengali, les langues officielles, le népalais et le tibétain sont très répandus. Cette variété se reflète dans les conflits politiques qui règnent au Darjeeling depuis les années 80.
Le district de Darjeeling est divisé en trois zones administratives: Darjeeling Sadar, Kalimpong, Kurseong et Siliguri. Géographiquement, la région de Darjeeling est divisée en deux: la plaine et les montagnes. Darjeeling Sadar, Kalimpong et Kurseong sont situés en montagne, Siliguri en plaine.
Les zones entre 1.000 et 2.000 mètres d'altitude sont essentiellement utilisées pour les cultures. A partir de 2.000 mètres, on trouve les forêts, qui, comme dans tout le Darjeeling, sont menacées de déforestation.
 

Impressions de Darjeeling

Des gens accueillants, une nature à couper le souffle, des jardins de thé verdoyants et des routes escarpées et sinueuses ne sont que quelques-unes des impressions que les visiteurs de cette région ramènent chez eux.

Météo et climat à Darjeeling

Le climat à Darjeeling est montagnard. Les températures ainsi que le taux d'humidité baissent avec l'altitude. Les variations de températures et les précipitations sont plus importantes.

Le climat particulier à Darjeeling attira les Anglais du royaume de Sikkim au 19ème siècle. La région, partiellement louée, fut conquise et viabilisée, loin de la chaleur et de la mousson de Calcutta.
La région est connue pour son fameux thé, le Darjeeling, le « champagne des thés ». Le climat exceptionnel, les versants abrupts et l'altitude donnent aux feuilles de thé un arôme particulier. Le thé est cultivé à des fins commerciales depuis 1856.

Thé & tourisme

Le Darjeeling est également connu pour sa vue spectaculaire sur l'Himalaya, ce qui a donné à la région le surnom de « reine de l'Himalaya ». Par temps dégagé, Observatory Hill offre une vue exceptionnelle sur toute la chaîne de l'Himalaya. Depuis Tiger Hill, il est même possible d'apercevoir le majestueux Kanchenjunga (8.598 m). Il fut longtemps considéré comme le plus haut sommet du monde. Ce n'est qu'après les mesures faites par les Anglais en 1849 qu'il s'avéra que le Mont Everest et le K2 étaient plus hauts.
A côté de la culture du thé, le tourisme joue un rôle économique de plus en plus important. De plus en plus de touristes indiens et étrangers viennent y passer leurs vacances. Les productions de l'industrie cinématographique de Bollywood ont promu le tourisme à Darjeeling.
Le Darjeeling avait déjà séduit le diplomate et écrivain autrichien Ernst von Hesse-Wartegg, qui écrivit en 1908: Himalaya! « Pays de la neige », comme le nomme les Indiens.