Le jardin de thé Makaibari

Le nom Makaibari signifie champs de maïs dans la langue locale des Lepcha, suggérant que le maïs prospérait dans cette région avant la culture du thé. Girish Chandra y a établi la première usine de thé à Darjeeling, mais c'est grâce à son arrière-petit-fils que Makaibari est aujourd'hui synonyme de thé fin de Darjeeling pour les buveurs de thé du monde entier : « Rajah » Banerjee était un visionnaire qui a fondé cette usine non loin de la ville de Kurseong, qui est traversée par trois petites rivières. Elle est devenue l'une des premières plantations de Darjeeling en 1988 à introduire l’agriculture biologique et a été certifiée par Fairtrade en 1993. Dans le passé, comme aujourd'hui, Makaibari s'appuie sur la permaculture pour préserver en permanence la précieuse couche fertile essentielle à la culture. La forêt tropicale subtropicale, qui occupe plus de la moitié de la superficie du jardin de thé et offre un habitat à une flore et une faune diversifiées, joue un rôle important. Nous vous proposons le thé de Makaibari en sachets de 500g, selon la disponibilité, en Darjeeling First Flush à l’arôme fleuri et à la tasse parfumée et douce, en Second Flush avec une saveur pleine et une note chocolatée, ou encore en Selected Darjeeling en sachet de 1kg , avec un goût équilibré et une couleur ambrée dans la tasse.

Dates & chiffres

  • Altitude: 650m à 1.300m
  • Fondation: 1859
  • Superficie: 670 ha
  • Surface cultivée: 270 ha
  • Nombre d'employés: 600 personnes
Retour à l'aperçu